Pleins feux sur les détecteurs de fumées !

Ils restent moins d'un mois pour être conforme à l'arrêté obligeant à avoir un détecteur de fumée dans les logements.
Mais attention à le faire correctement...


Tout d'abord, le détecteur (DAAF) doit au moins être conforme à la norme NF EN 14604. Certains appareils sont vendus sans être conforme à cette norme...
Ensuite, il faut être vigilant sur l'autonomie et la durée de garantie des détecteurs : les appareils les moins chers ont une autonomie d'un an, obligeant à monter à l'escabeau tous les ans pour changer la pile. Certains sont équipés de piles difficilement trouvables et/ou chères à l'achat. Un détecteur avec une autonomie de 5 ou même 10 ans, plus cher à l'achat, vous permet d'être tranquille pour un coût global équivalent ou inférieur.
L'emplacement, le nombre de détecteurs sont également des points essentiels pour une détection et une alerte efficace... sans pour autant entraîner de fausses alertes.
Enfin, si vous pensez que cette obligation n'a pour but que de vous faire dépensez de l'argent, sachez qu'elle peut sauver votre vie et celles des autres. Certaines assurances demandent une attestation de la pose du DAAF, probablement pour vous assurer une couverture en cas d'incendie.